Le musée de la literie: l’histoire du matelas en laine et du sommier tapissier

Pour une histoire illustrée de la literie traditionnelle et de la matelasserie

Le métier de matelassier a une place centrale dans la vie des gens.

Nous y naissons, nous y dormons, nous y procréons et nous y mourrons.

Historiquement, le métier de matelassier était une activité itinérante, effectuée par un couple, mari et femme se répartissant les tâches. Jusqu’au milieu des années 1960, il y a des matelassiers à chaque coin de rue.

Parcourrez le temps pour découvrir le passé et l’évolution du matelas naturel en laine, du sommier tapissier, du métier de matelassier à travers:

  • des séquences historiques
  • des photos et des images d’archive
  • des vidéos et des films
  • des cartes postales
  • des buvards
  • des catalogues d’époque
  • des témoignages
  • des objets de collection

Jusqu’à la seconde guerre mondial, ils travaillaient dans les cours d’immeuble.

Le matelas de laine est devenu un objet universel dans la deuxième partie du 19e siècle dû essentiellement au fait de la colonisation et l’approvisionnement en laine à partir de la tonte des moutons d’Afrique du nord et central.

La laine des régions colonisés était moins chère que la laine française. Le matelas en laine s’est alors popularisé et n’était plus uniquement réservé qu’à une élite économique.

Cette espace de transmission rend aussi compte des changements du métier de matelassier, de la matelasserie et de leur place dans la société avec l’évolution du monde.

Matelassier du faubourg

Une petite chronique pour vous raconter, depuis l’intérieur de cet univers, de l’histoire de l’entreprise, du métier de matelassier-litier, du quartier du faubourg Saint-Antoine, de l’artisanat du meuble…

De la réclame !

Collection de quelques bonnes publicités de marques de literie

Tour du monde 

Un petit tour du monde de la fabrication artisanale de matelas

Artistes et matelassiers

Le métier, si populaire dans les sociétés du 19ième siècle, de matelassier n’est que rarement représenté dans les arts. Découvrez des trésors méconnus !

Des documentaires historiques


Transmettre aux générations futures cet héritage est l’un des objectifs de cette collection. Cette dernière va continuer à s’enrichir. Car, même si elle est loin d’être un récit continu, la démarche vise à être la plus exhaustive et la plus collective possible.

Ce premier musée (en ligne) de la literie vous est proposé par la maison Le Briand qui conçoivent, fabriquent et réparent, depuis 1880, des literies traditionnelles reposant sur un savoir-faire français et une production entièrement d’origine France.

Ce musée a commencé à se constituer (un peu par hasard) à partir des photos et des images d’archive du faubourg Saint-Antoine à Paris (11eme arrondissement) et de la matelasserie à Paris, publiées par Patrice Sébille sur le groupe Facebook de La Fabrique de l’Histoire, dès 2015.

La collection de cet espace culturel, mise en ligne en 2019, s’est progressivement étoffée au fil des ans grâce aux archives de des ateliers Le Briand et à un movement, établi par la curiosité passionnée de Patrice Sébille, mais qui n’aurait probablement jamais été aussi développé sans ses échanges avec des auteurs, ses lectures ou encore ses recherches.

Voilà quelques références dont les contributions sont à remercier:

  • Jacques Le Briand
  • Alain Thillay et ses livres: Le faubourg Saint-Antoine et ses « faux ouvriers » (Éditions Champ Vallon, 2004) et L’économie du bas au faubourg Saint-Antoine (1998)
  • Pascal Dibie et son live Ethnologie de la chambre à coucher (Éditions Métailié, 1987)

Si vous souhaitez aussi apporter votre pierre à l’édifice pour valoriser ce patrimoine français dont le rôle dans nos sociétés modernes est d’autant plus d’actualité au regard des évolutions environnementales, économiques et sociétales, vous pouvez:

Poursuivez la visite en venant nous rendre visite dans la cité de l’Ameublement à Paris dans le 11ème arrondissement.