Catégories
Guide
Information pratique

Les premiers moments avec une literie traditionnelle

Dormir sur un matelas en laine ou un sommier tapissier peut s’avérer une expérience différente. Mais très on s’y fait pour ne plus s’y passer. En savoir plus sur cette période de transition.

Comme tout changement, cela implique une période, plus ou moins longue, pour s’y habituer.

Vous venez de faire réfectionner votre matelas en laine ? Vous dormez pour la première fois sur une literie traditionnelle ? Vous vous allongez sur un matelas en laine qui n’est pas le vôtre ? Vous retrouvez le sommier tapissier après une période d’infidélité à ce type de sommier ? Dans tous ces scénarios, il y a de fortes chances que vous soyez confronté à une expérience de couchage plus ou moins différente de celle que vous avez connue jusqu’à présent.

Il s’agit ici de vous accompagner si nécessaire pour assurer une transition tout en douceur vers toujours plus de confort.

  1. La période d’adaptation
  2. La période de rodage du lit
  3. Les premières réflexes pour entretenir et nettoyer une literie traditionnelle

Nous vous orientons sur les points qui nécessitent une attention particulière pour la prise en main d’un matelas en laine ou d’un sommier tapissier.

C’est normal ! Nous souhaitons vous en dire plus sur ces premiers jours et ces premières semaines.

Il peut même représenter un moment un peu déconcertant dans la perspective du confort qu’on avait imaginé, ce qui pourrait éventuellement faire naître quelques frustrations si aucun effort d’accompagnement n’était produit.

Avec ce guide, nous souhaitons vous accompagner pendant cette période d’accoutumance pour vous et pendant la période de rodage pour la literie.

Nous détaillerons aussi les premiers réflexes à adopter pour entretenir le matelas

La période d’accoutumance

S’habituer au changement peut prendre du temps, surtout si c’est la première fois que vous vous équipez d’une literie artisanale, naturelle et française.

Ce guide a justement été pensé pour dissiper, autant que faire se peut, toute appréhension liée « à la première fois ».

La période d’adaptation à une varie de quelques jours à quelques semaines, en fonction de l’usage, des mensurations, la propension au changement et des expériences passées.

Il y a une part de subjectivité qu’il est difficile d’appréhender dans le passage d’une literie à une autre. Chez Le Briand, notre remède est de continuer à être disponible pour nos clients pour répondre à leur question dans ce moment important.

Le matelassier se doit de vous accompagner, même après l’installation du matelas dans son espace final.

Les dimensions de la literie

Avant de nous attarder sur les paramètres de confort, arrêtons-nous d’abord sur l’aspect extérieur de la literie artisanale, naturelle et française.

La longueur et la largeur

Lorsqu’un matelas vient d’être façonné, que se soit en neuf ou en réfection, ces dimensions sont inférieures à celles attendues.

C’est normal.

Il est plus petit en longueur et en largeur lorsqu’il sort des ateliers. Et il prend progressivement ses dimensions définitives pendant la période de rodage alors que la garniture prend sa place définitive.

L’épaisseur

Il est aussi un peu plus épais, et un peu plus bombé que de normal.

Un matelas traditionnel, conçu selon une base standard, a par exemple une épaisseur totale de 20 cm environ lorsqu’il sort de l’atelier. Il perd ensuite 1 ou 2 cm en épaisseur.

C’est normal.

La taille du matelas, comme initialement prévu, se met en place au cours d’une période de rodage. Par le seul fait de dormir dessus, la garniture en laine du matelas vierge se met petit à petit en place.

L’aspect bosselé

De manière plus générale, la surface bosselée du matelas peut parfois repousser au moment de s’y allonger.

Ce sont les formes habituelles d’une telle literie. Beaucoup d’entre nous se sont faits à ces caractéristiques de forme atypique. Et nous sommes convaincus que cela fonctionnera pour vous aussi, sinon nous vous aurions orientés vers une autre alternative au moment de nos premiers échanges.

Par ce guide, nous sommes là pour vous rassurer sur la capacité du matelas, et plus particulièrement des bouffettes, à se faire progressivement à votre morphologie.

De votre côté, vous ne devriez pas avoir de souci à vous accoutumer à cette nouvelle sensation. D’autres s’y sont habitués, pourquoi pas vous ?

La fermeté

Il est souvent reproché au matelas en laine son manque de souplesse.

Si c’est votre première expérience sur un matelas en laine ou si la literie vient d’être réfectionnée, c’est normal.

Au cours de la période de rodage pendant laquelle des manipulations régulières ont été appliquées, la fermeté s’assouplit progressivement pour se stabiliser au niveau tel que nous l’avons réfléchi ensemble en amont de la fabrication ou de la réfection.

Si le degré de fermeté d’un lit Le Briand ne convient toujours pas après la période de rodage, n’hésitez pas à nous recontacter et nous devrions avoir des solutions à vous proposer.

Des facteurs exogènes comme la complémentarité avec le sommier peuvent expliquer que le matelas en laine reste dur au-delà de la période rodage.

Les bouffettes

Si c’est votre première expérience sur un matelas en laine, l’état bombé de surface et plus particulièrement les bouffettes (qui sont les ‘boutons’ qui sont les raccords entre les capitons) peuvent constituer des éléments gênants lors des premières nuits.

C’est naturel.

Cette sensation s’estompe durant la période de rodage. Les bouffettes « font leur trou » dans la garniture de laine.

Néanmoins, si vous vous avérez trop sensible à cette pression sur votre peau, nous avons des solutions à vous proposer.

Pour absolument nécessaire pour stabiliser la garniture dans l’optique du maintien du corps du dormeur.

La sensation de chaleur

Ne soyez pas surpris de sentir à quel point le matelas en laine retient la chaleur du corps quand on se glisse sous la couette en hiver !

Profitez la propriété thermorégulatrice de la laine. Elle est en effet une matière qui s’adapte à la chaleur de votre corps et qui est donc plus fraîche en été et plus chaude en hiver.

Des literies personnalisées

Si vous dormez dans une literie traditionnelle qui n’est pas la vôtre, c’est normal si vous n’avez pas les mêmes sensations.

Ces literies sont conçues la plupart du temps sur mesure. L’accueil, le maintient et la fermeté sont donc différents d’un dormeur à une autre.

La période de rodage

C’est un temps intrinsèque au cycle de vie d’une literie traditionnelle.

Cette période commence dès la première utilisation de la literie.

La période de rodage correspond en général aux 2 à 5 premières semaines d’utilisation après l’achat ou la réfection de votre matelas en laine de mouton.

Elle varie de quelques jours à quelques semaines, en fonction de l’usage, de la corpulence et s’il s’agit d’une literie neuve ou réfectionnée.

Si vous avez des questions sur cette période de rodage (si celle-ci se prolonge par exemple), nous sommes là à votre disposition.

Les premières réflexes pour entretenir une literie traditionnelle

Ce sont des actions simples que nous vous conseillons d’adopter dès la période de rodage. Il s’agit de faire en sorte qu’elles deviennent des réflexes tout au long de la vie de la literie.

C’est pour le bien du lit et ainsi le bien de votre sommeil.

En faire usage

Cela apparaît comme une évidence mais ce n’est pas inutile de le rappeler.

La période de rodage nécessite que vous usiez votre lit nouvellement fabriqué ou réfectionné.

Dormir dessus permet à la garniture de se mettre petit à petit en place. Le matelas s’adapte ainsi à votre dos.

Si vous veniez à ne pas pouvoir l’utiliser quotidiennement pendant la période de rodage, celle-ci pourrait logiquement se prolonger.

Retourner son matelas

Retourner régulièrement son matelas permet d’optimiser son confort et prolonger sa durée de vie. Cette action va:

  • Détende la laine de manière homogène à l’intérieur du matelas
  • Éviter le tassement inégal
  • Assouplir les bouffettes

Nous suggérons d’appliquer cette opération au moins une fois par semaine pendant la période de rodage. Idéalement, il serait encore mieux de le faire une fois par jour.

Cette action s’effectue en suivant la logique simple « pied-tête » et « recto-verso » : retourner le matelas de la tête au pied, puis recto verso, à nouveau de la tête au pied, puis encore recto verso.

Cette action a une incidence sur les éventuelles sensations de gêne liées aux bouffettes que nous avons abordées précédemment.

Après tout ça, nous prenons le pari avec vous: vous ne regrettez pas du tout d’avoir sauté le pas !

Pour conclure sur la période de rodage

Pendant cette période, de manière active, la literie s’adapte à vos habitudes de couchage.

Ne soyez pas surpris par l’expérience de couchage différente que procure une literie artisanale et naturelle ! Vous allez progressivement vous y faire.

Afin commencez dès cette période de rodage à adopter les bonnes habitudes pour entretenir votre literie et ainsi faire en sorte qu’elle puisse durer dans le temps.

Après la période de rodage, nous vous aiguillons sur d’autres conseils d’entretien et de nettoyage.


Dans les ateliers Le Briand, nous utilisons un vocabulaire simple pour être le plus clair possible face aux demandes du consommateur.

…et nous serons heureux de vous accompagner pendant cette période d’adaptation.